Conférence
mercredi 13 mai
de 18h05 à 19h30
Partager

Conférence d’ouverture – Construire la démocratie au Chili: quelle justice?

Ecouter et visionner la conférence

Lorsqu’un pays se libère d’une dictature, se mettent en place, selon les pays, certaines étapes transitoires vers un système démocratique: une constitution politique démocratique, d’importantes réformes légales, l’adéquation des procédures judiciaires aux normes du procès équitable, des amnisties, des commissions sur la vérité et la justice, une justice de rétribution, des plébiscites, etc. Durant les 17 années de dictature chilienne, il y eut des arrestations illégales, des assassinats, des disparitions forcées, des cas de torture. Le bilan fut considérable: plus de 3100 homicides, plus de 1200 disparitions, et plus de 35’000 personnes torturées, ceci indépendamment d’autres violations des droits humains. Après le plébiscite qui mit fin à la dictature militaire, nombreuses furent les tentatives pour juger les responsables, mais bien peu aboutirent. Cette justice transitionnelle chilienne a-t-elle permis le retour de la démocratie?

Intervenants

Juan Guzmán Tapia

La conférence est précédée de l’ouverture officielle du festival.

Allocutions de Jean-Dominique Vassalli, recteur de l’Université de Genève; Kofi Annan, président honoraire des Rencontres et président de la Fondation Kofi Annan; Gilles Marchand, membre du comité de parrainage des Rencontres et directeur de la RTS; Sandrine Salerno, conseillère administrative de la Ville de Genève; Antonio Hodgers, conseiller d’Etat du Canton de Genève; Rolf Heuer, directeur général du CERN.

Présentation du festival par Pierre-François Souyri, professeur a l’Université de Genève et directeur des Rencontres de Genève Histoire et Cité, suivie de la conférence d’ouverture par le juge Juan Guzmán Tapia (18h30) et de la projection du film «Le Juge et le général» (Auditorium Arditi, 21h00)

Photos copyright Kathelijne Reijse Saillet.

Lieu
Uni Dufour , Salle U600

Uni Dufour

Salle U600