Table ronde
jeudi 14 mai
de 10h05 à 12h00
Partager

La force du ressentiment 

Ecouter et visionner la conférence.

L’histoire et la littérature offrent différentes situations où le ressentiment est moteur d’une action ou d’un discours. Or qui dit ressentiment dit offense, ou souvenir d’un traumatisme et ressassement du souvenir, qui peut aller jusqu’à la formation d’une culture du ressentiment. Il suppose une relation entre la victime et son bourreau. Le ressentiment implique alors l’attente d’une réparation, soit sous une forme active qui peut inverser la relation offenseur-offensé, comme la vengeance ou la révolte, soit sous une forme symbolique (la reconnaissance du tort infligé), soit encore sous la forme de compensations matérielles.

Informations complémentaires

L’histoire et la littérature offrent différentes situations où le ressentiment est moteur d’une action ou d’un discours. Or, qui dit ressentiment dit offense, ou souvenir d’un traumatisme et ressassement du souvenir, qui peut aller jusqu’à la formation d’une culture du ressentiment. Il suppose une relation entre la victime et son bourreau. Le ressentiment suppose alors l’attente d’une réparation, soit sous une forme active qui peut inverser la relation offenseur-offensé, comme la vengeance ou la révolte, soit sous une forme symbolique, la reconnaissance du tort infligé, soit encore sous la forme de compensations matérielles.

Lieu
Uni Bastions , Salle B106

Uni Bastions

Salle B106