Les stands
jeudi 14 mai
de 09h05 à 19h00
Partager

A découvrir au Salon du livre

Une grande librairie

Payot Libraire s’associe à la manifestation des Rencontres de Genève Histoire et Cité et vous propose pour l’occasion la plus grande librairie romande dédiée à l’histoire. Vous y trouverez un large choix de livres: de la littérature, des essais historiques, des ouvrages politiques, des biographies, mais aussi des romans policiers ou encore de la science-fiction. Les plus jeunes ne seront pas en reste puisqu’un espace leur sera spécialement dédié avec une sélection sur mesure de bandes dessinées et d’albums jeunesse en lien avec l’histoire. Le public anglophone aura lui aussi son propre salon avec une sélection d’ouvrages en anglais conçue par nos libraires spécialisés.

La Société d’histoire de la Suisse romande (SHSR)

Depuis sa fondation en 1837, la Société d’histoire de la Suisse romande (SHSR) a fait le choix de l’histoire régionale.
Telle que la comprend la SHSR, la région – la “Romandie” en l’occurence – est un espace d’activités économiques, sociales et intellectuelles, et un pôle d’échanges avec les régions limitrophes et avec le reste du monde. Elle conserve des dimensions suffisamment étroites pour se laisser appréhender dans sa totalité historique et suffisamment larges pour que la palette des consensus et des conflits, des progrès et des replis qui constituent l’histoire humaine s’y puisse observer et participer à élargir la compréhension de l’histoire universelle.

La Société d’histoire et d’archéologie de Genève (SHAG)

Fondée en 1838, la Société d’histoire et d’archéologie de Genève (SHAG) réunit des passionnés d’histoire et d’archéologie. Elle organise des conférences et des événements, publie un bulletin annuel et édite régulièrement des ouvrages historiques. La Société dispose, en outre, d’un important fonds de manuscrits sur l’histoire genevoise qui peuvent être consultés à des fins scientifiques.

L’Association pour l’Etude de l’Histoire du Mouvement Ouvrier (AEHMO)

L’Association pour l’Etude de l’Histoire du Mouvement Ouvrier (AEHMO) a pour but de faire mieux connaître l’histoire politique, économique et sociale de la Suisse romande, en particulier celle du mouvement ouvrier. Pour se faire, elle recueille, conserve et inventorie des documents de toute nature, textes manuscrits ou imprimés, photos, affiches, enregistrements, etc, en lien avec le mouvement ouvrier. Depuis 1984, elle publie chaque année ses Cahiers d’histoire du mouvement ouvrier. Depuis 1996, ces derniers sont devenus majoritairement thématiques, tout en restant ouverts à tout projet émanant de nos membres. L’AEHMO organise aussi des conférences, des expositions et d’autres événements pouvant favoriser les études consacrées à l’histoire du mouvement ouvrier. Aujourd’hui elle compte plus de 300 membres, un tiers habitant Genève, le second le canton de Vaud, Neuchâtelois, Jurassiens, Fibourgeois et Tessinois occupant principalement le dernier tiers.

Les Archives contestataires

L’association Archives contestataires a pour but de récolter, conserver et inventorier les archives issues des luttes sociales de la seconde moitié du XXe siècle; de mettre ces archives à  disposition du public comme des chercheurs; de valoriser ses fonds en réalisant des publications et en organisant des événements. L’association a été constituée à Genève en décembre 2007. Les membres du comité ont des parcours variés dans les domaines de l’histoire, de l’archive et au sein de différents mouvements sociaux et appartiennent à plusieurs générations.

Le Collège du travail

La Fondation Collège du travail a été créée en 1978 par Lucien Tronchet, ancien secrétaire de la section genevoise de la Fédération des ouvriers sur bois et du bâtiment (FOBB) dans le but de conserver et de mettre valeur la mémoire du monde du travail. Depuis, le Collège du travail recueille des archives, des images et des témoignages oraux qui rendent compte de l’histoire du mouvement ouvrier genevois. Il les préserve, les inventorie et les met à disposition du public et des chercheurs. Il s’emploie également à tisser des liens vivants entre le monde du travail d’hier et celui d’aujourd’hui à travers la publication de recherches historiques et l’organisation de conférences.

La Société suisse d’histoire

La Société suisse d’histoire (SSH) est l’association faîtière des historiens et historiennes en Suisse. En tant que telle, elle s’emploie à encourager les sciences historiques et la formation en histoire et elle représente les intérêts de la discipline vers l’extérieur. Elle remplit ces objectifs grâce à ses publications, l’organisation de congrès et un travail politique.
La SSH publie la Revue suisse d’histoire (RSH), revue qui fait état de la recherche la plus récente sur l’histoire de la Suisse ou l’histoire faite en Suisse. A parts des articles scientifiques, la RSH comporte également plusieurs rubriques : comptes rendus, controverses historiennes, questions d’actualité etc. La qualité de la Revue est assurée par un système d’expertises anonymes (peer review). La Revue paraît simultanément sous forme imprimée et digitale. Après une année de délai, tous les numéros sont accessibles gratuitement sur Internet (open access). La RSH est complétée par un supplément : les Itineras, cahiers thématiques qui éclairent différents thèmes et développements de la recherche historique. (www.szg-rsh.ch)
La SSH est l’organisatrice des Journées suisses d’histoire, à chaque édition en collaboration avec un domaine « histoire » d’une université suisse. Après Berne (2007), Bâle (2010) et Fribourg (2013), les Quatrièmes Journées suisses d’histoire se tiendront en juin 2016 à Lausanne. Elles portent sur le thème « Pouvoir(s) ». (www.journeesdhistoire.ch)

Les publications du Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (LARHRA)

Les éditions Karthala

La maison d’édition Karthala a été fondée en mai 1980, à Paris, avec pour objectif la publication et la diffusion de textes sur les questions internationales en rapport avec les pays du Sud. Vingt ans après les indépendances des années 1950 et 1960, le besoin se faisait sentir de nouvelles approches politiques de ce que l’on appelait alors le “Tiers monde”, et en particulier de l’Afrique.

La librairie Jean Calvin

La Bibliothèque Sonore Romande (BSR)

Les revues L’Histoire, Traverse, Relations internationales et Asdiwal, etc.

Lieu
Uni Dufour , Salle Rez-de-chaussée

Uni Dufour

Salle Rez-de-chaussée